LICENCE DE JEU DE WYNN RESORT EST SOUS MENACE

Share!Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Les ennuis de Steve Wynn sont loin d’être terminés, malgré tous ses efforts pour minimiser ses allégations d’inconduite sexuelle. L’ancien magnat du casino est confronté à de multiples poursuites judiciaires de la part d’anciens employés, et à une enquête menée par la Massachusetts Gaming Commission (MGC).

Wynn a démissionné de son poste en tant que PDG de Wynn Resorts en février dernier , mais le MGC affirme que les actions de Wynn font de son comportement une composante majeure de l’entreprise.

Licence de Wynn Resort en péril suite aux allégations de Steve Wynn

Une partie du problème réside dans le fait que de multiples poursuites judiciaires allèguent que le conseil d’administration de Wynn Resorts était au courant de son inconduite.
En tant que tel, son intérêt majoritaire dans la société met toutes leurs licences de jeu sous surveillance. Si l’enquête du MGC vient à l’encontre de preuve, l’entreprise pourrait perdre sa licence pour son site toujours en phase de construction à Boston. Qui plus est leurs licences de jeu au casino de Nevada et Macao pourraient également se retrouver en difficulté pour la même raison.

LES ACTIONS DE WYNN RESORT PÉNALISÉES SUITE AU JUGEMENT DU TRIBUNAL

Vendredi dernier, un juge du Nevada s’est prononcé contre la requête de Steve Wynn visant à annuler un accord entre son ex-femme et lui-même. D’après leur convention de divorce de 2010, il est stipulé qu’aucune des deux parties peut vendre leurs actions. Le juge a également déclaré que les actions de Wynn étaient trop étroitement liées à un autre procès en cours entre son ex-femme, lui-même et un milliardaire japonais, Kazuo Okada.

M. Okada et Mme Wynn étaient tous les deux co-fondateurs de Wynn Resorts, mais ils ont été évincés en 2012. À l’époque, M. Wynn a accusé M. Okada d’avoir corrompu des fonctionnaires philippins dans le cadre d’une demande de licence de jeu. Cependant, le japonais, Okada nie ces revendications, en dépit d’être expulsé du conseil d’administration. Il a également été contraint de vendre sa participation de 20% qu’il détenait dans la société. Le procès se conclut avec une offre que Mme Wynn et Okada peuvent récupérer leurs actions.

LA LICENCE DE JEU SE RETROUVE EN DIFFICULTÉ

Les actions de la société Wynn ne peuvent être vendues tant que la poursuite sera en cours. Ce qui signifie que l’entreprise de jeu sera sous les projecteurs des régulateurs de jeu dans un avenir prévisible. Au Massachusetts, les lois sur les jeux de hasard stipulent que les entreprises licenciées doivent déloger les «actionnaires inadaptés» de tout «titre de vote» pour conserver leur licence. Malheureusement, la décision du Nevada rend cette loi impossible. Continuez à visiter notre BLOG au Maple Casino pour des mises à jour concernant cette histoire.